VENDREDI 20 JANVIER / 21H

PIERROT / MARGUET
TCHAMITCHIAN

VENDREDI 20 JANVIER / 21H
Ouverture des portes 20h30 / Pannonica

PRÉVENTE : 
Tarif Plein : 16€ / Réduit : 14€
Petit Chat Fidèle : 12€ / Très Réduit : 7€
L’achat sur place le soir du concert est majoré de 2€.
FRÉDÉRIC PIERROT : VOIX
CHRISTOPHE MARGUET : BATTERIE
CLAUDE TCHAMITCHIAN : CONTREBASSE

De cette « autobiographie sans événement » écrite par Bernardo Soares, l’un des hétéronymes de Fernando Pessoa, l’acteur Frédéric Pierrot et le batteur Christophe Marguet ont extrait quelques morceaux choisis. Rejoints depuis peu par Claude Tchamitchian, ils forment un trio. Car c’est un trio qui “dit” ce texte, qui l’habite et en est habité, qui circule entre ses lignes et en fait circuler ses lignes. Il en ressort une introspection tumultueuse, enchevêtrée dans un flot de pensées et de musique.

Un trio donc. Ici, une voix ciselée pour faire transpirer de ces pages choisies de Fernando Pessoa, le désenchantement, la dérision, la sagesse, l’affirmation que la vie n’est rien si l’art ne lui donne pas un sens… là, les pulsations des cymbales, les vibrations de la contrebasse, qui tantôt bruissent comme un sourire tendre et moqueur, tantôt grincent comme un sarcasme raisonneur. Jamais tout à fait en mouvement, ni tout à fait immobiles, condamnés à l’intranquillité…

© Jérôme Prébois

LE LIVRE DE L’INTRANQUILITÉ
Fernando Pessoa

Le livre de chevet par excellence ! En prose poétique et à la première personne, l’auteur nous ouvre les portes de sa vie intérieure. Il donne aux mots un poids nouveau, une autre résonnance, comme si on y posait alors les yeux pour la première fois. Un ensemble de textes idéal pour passer l’hiver, de ceux qu’on pourrait dévorer d’une traite ou picorer aux grés des humeurs. Le livre de l’intranquillité c’est aussi l’éloge de l’art par un homme, qui doute, se questionne, capture le quotidien mais qui est à la fois l’un des plus grands poètes du siècle dernier. Quel autre privilège alors, qu’un tel tête-à-tête ?
Édition intégrale parue aux éditions Bourgois, avril 2011.