ORCHESTRE NATIONAL DE JAZZ

MERCREDI 11 JANVIER / 20H30

FRAME BY FRAME

MERCREDI 11 JANVIER / 20H30
Ouverture des portes 20h / Salle Paul Fort

PRÉVENTE : 
Tarif Plein : 16€ / Réduit : 14€
Petit Chat Fidèle : 12€ / Très Réduit : 7€
L’achat sur place le soir du concert est majoré de 2€. 
En partenariat avec l’Orchestre National de Jazz
AIRELLE BESSON / SYLVAINE HÉLARY / SARAH MURCIA / FRÉDÉRIC MAURIN : ARRANGEMENTS
QUENTIN COPPALLE : FLÛTE, FLÛTE ALTO, PICCOLO / CATHERINE DELAUNAY : CLARINETTE, COR DE BASSET / JEAN-MICHEL COUCHET : SAXOPHONES ALTO ET SOPRANO, CLARINETTE BASSE / JULIEN SORO : SAXOPHONE TÉNOR, CLARINETTE / FABIEN NORBERT : TROMPETTE, BUGLE / SYLVAIN BARDIAU : TROMPETTE, BUGLE / DANIEL ZIMMERMANN : TROMBONE / JESSICA SIMON : TROMBONE / MATHILDE FÈVRE : COR / ASTRID YAMADA : COR / FANNY METEIER : TUBA / FRÉDÉRIC MAURIN : GUITARE ÉLECTRIQUE, DIRECTION / BRUNO RUDER : CLAVIERS, SYNTHÉTISEUR / STÉPHAN CARACCI : VIBRAPHONE, MARIMBA, PERCUSSIONS, SYNTHÉTISEUR / SARAH MURCIA : CONTREBASSE, SYNTHÉTISEUR, VOIX / RAFAËL KOERNER : BATTERIE

Après une première à la Maison de la Radio à Paris en décembre, l’Orchestre National de Jazz vient au Pannonica présenter Frame by Frame. De Pink Floyd à Genesis, en passant par King Crimson ou Henry Cow, l’ONJ rend hommage à ces groupes mythiques dont les œuvres ont profondément marqué plusieurs générations. Ce courant et ses expérimentations entraînent vers des contrées toujours plus surprenantes et offrent un terrain de jeu idéal pour les solistes de l’orchestre, sur des arrangements signés d’Airelle Besson, Sylvaine Hélary, Sarah Murcia et Frédéric Maurin, eux-mêmes particulièrement influencés par ces univers uniques. 

Tirant son titre d’une composition du groupe britannique King Crimson, Frame by Frame se présente comme une relecture de morceaux de quelques-unes des figures emblématiques d’un genre musical né dans la fièvre de la fin des sixties : le rock progressif. Un rock qui s’affranchit de sa forme originelle pour innover dans ses rythmes, ses sonorités et son lyrisme, en puisant dans la musique orchestrale, les musiques traditionnelles et le jazz.  

Avec sa nouvelle création, l’ONJ nous fait redécouvrir, sous ces quatre plumes singulières, les mondes imaginés par ces pionniers, en revisitant leurs œuvres à travers le prisme du grand orchestre. 

© Sylvain Gripoix