Les ondes de Trunks électrisent le Pannonica

: 26 avril 2012 | : Action Culturelle Chroniques des concerts | : lycee Guisthau

Le vendredi 23 mars, le groupe de jazz Trunks s’est produit dans la salle nantaise du Pannonica. Jazz et musiques improvisées emplissent tous les soirs ce lieu unique à Nantes qui annonce cette fois une soirée épique autour d’une bande plutôt rebelle… verdict ?

Le passage énigmatique parsemé de tags vifs et de photographies d’artistes en pleine performance commence à se remplir, ce soir du 23 mars. C’est l’entrée du Pannonica, qui accueille quiconque veut passer un moment jazzy dans la petite salle à la programmation éclectique. Ce soir, les Nantais sortent, poussés peut-être par le doux soleil, presque estival.

Ils sont venus pour Trunks, groupe rennais qui promet un concert à la croisée du jazz, du rock et de la pop. Au programme, leur deuxième album « On the roof » sorti en septembre dernier. Ainsi des groupes d’amis s’aventurent dans la salle sombre et s’éparpillent en discutant, surveillant la scène, dans l’attente des musiciens. Alors, quand ceux-ci investissent la scène, le public, sage s’avance vers eux.

Sage… Le public l’est sans doute un peu trop au goût de Lætitia Sheriff – chanteuse et bassiste du groupe – qui les incite avec entrain à s’approcher de la scène à la fin du deuxième morceau. Et c’est le déclic ! Lætitia Shériff séduit tout le monde en faisant enfin entendre sa voix dans le titre bluffant « Blue dot » ; les musiciens, complices, se déchaînent sur leur guitare, électrisent la basse, défoncent la batterie ! Le saxophone n’est pas en reste, bien au contraire ! L’ambiance est plus qu’au rendez-vous : pour preuve, le groupe se donne en suant et souriant au public.

Conquis, celui-ci se détend et s’ouvre complètement à l’univers des Rennais, qui continuent leur prestation passionnée. Dans la petite salle on bouge, on discute au bar, certains ne décrochent pas de la scène, envoûtés par ce talent insoupçonné. On passe un moment unique ! Les morceaux s’enchaînent, ils déploient la palette d’influences du groupe et mettent en avant chaque musicien. On aura particulièrement apprécié le monde plein de douceur et en même temps furieusement dynamique de la chanteuse Laetitia Shériff, ainsi que le talent incontestable de Daniel Paboeuf, le saxophoniste, dont l’instrument génial nous semble tout à coup indispensable à un groupe de rock !

Lorsque la musique de Trunks cesse, après au moins une heure sur scène, on applaudit et quelques cris joyeux fusent pour soutenir les artistes, qui par ailleurs ont tout donné. Les spectateurs sont ravis. Découverte ou pas, ils n’oublieront pas ce groupe là !

Mathilde Ouvrard, avec l’aide de la journaliste Marie Herault.