Sébastien Boisseau : « J’assume ce que j’écoute »

: 24 février 2014 | : Action Culturelle Interviews Portraits | : lycee Guisthau

Vendredi 7 février, Wood donnait un concert en première partie de Rosetta Trio, au Pannonica. Sébastien Boisseau – le contrebassiste du groupe – s’est prêté au jeu du portrait chinois.

Le premier disque que vous avez acheté ?
Un disque de Téléphone.

Une musique que vous avez un peu honte d’aimer ?
Je sais pas, j’assume ce que j’écoute… Mais je dirais Eternal Flame des Bangles, je l’avais apprise par cœur au collège et quand elle passe à la radio je peux pas m’empêcher de la chanter, ça correspond à la situation non ?

L’album qui vous a le plus marqué ?
Le Voyage de Paul Motian.

Vous êtes plutôt radio, vinyle, cassette, CD ou MP3 ?
CD.

Un mot pour qualifier votre musique avec Wood ?
Partage.

La musique que vous voudriez que l’on passe lors de vos funérailles ?
Quelque chose qui a la pêche quand même, du Prince.

L’album qui vous a le plus déçu ?
Tous ceux de Michel Sardou !

Un groupe actuel que vous affectionnez particulièrement ?
Tout genre confondu ? …Wood.

Votre collaboration musicale la plus enrichissante ?
Celle avec Alban Darche.

Un artiste ou un groupe avec lequel vous aimeriez collaborer ?
Craig Taborn.

Le meilleur concert auquel vous avez assisté ?
The Ex.

Le meilleur concert que vous avez donné ?
Je ne sais pas… hier soir.

Votre disque du moment ?
Par la force de choses, Stromae, mon fils l’écoute tout le temps.

La dernière musique que vous avez écoutée avant de vous rendre ici ?
Un garçon qui s’appelle Michael Jackson mais Michael Gregory Jackson.

 

Par Thaïs Guimard