Rendez-vous avec Pulse Session

: 16 avril 2013 | : Action Culturelle Chroniques des concerts | : lycee Guisthau

Premier concert de Pulse Session, depuis l’arrivée de nouveaux membres dans le groupe, au Pannonica de Nantes. Retour sur une soirée énergique et étonnante qui a enchanté le public.

Par Zoé Mosset-Raby, Solenn Bouley et Marina Chedotal.

17h15 : A la porte du Pannonica, les artistes profitent d’une courte pause cigarette, attendant de reprendre les balances. Á l’intérieur de la salle, le brouhaha des conversations crée une atmosphère assez détendue, l’heure du concert n’a pas encore sonné. Olivier Prou, le saxophoniste baryton, confie être quelque peu stressé. La réaction du public sera-t-elle positive au vu de la nouvelle formation du groupe ?

20h30 : Les premiers spectateurs arrivent et la salle se remplit petit à petit. Quelques bavardages résonnent dans la pièce. Une ambiance chaleureuse se crée alors et l’on commence à s’installer, tandis que les artistes attendent anxieusement dans les coulisses.

21h00 : Le concert commence enfin. Toutes les tables sont occupées, certaines personnes restent debout au fond de la salle. Preuve que connus ou non, les groupes qui se produisent au Pannonica rencontrent un large public ! Les artistes entrent en scène et s’emparent de leurs instruments. Quelques petits réglages de dernière minute et la musique démarre, prenant doucement de l’ampleur. Le public cesse de bavarder et chacun apprécie les morceaux joués. Les envolées cristallines – un effet dû aux clochettes et cymbales du batteur – font perdre toute notion du temps aux spectateurs qui semblent lâcher prise, comme envoûtés. Qu’Olivier Prou se rassure : le concert est une réussite ! A sept, et enrichi de nouveaux talents, Pulse Session a su captiver toutes les oreilles. On leur souhaite une longue carrière, à la hauteur de leur talent.