Mixcity, le retour : le public était là

: 12 décembre 2012 | : Action Culturelle Autour des concerts Chroniques des concerts | : lycee livet

Par : Greg

Doux début de soirée du vendredi 23 novembre : la file d’attente s’accumule devant le Pannonica, à côté du marché de Talensac à Nantes. Au menu, Mixcity, un groupe bien connu des Nantais.

Les portes s’ouvrent, nous sommes accueillis par une faible lumière rouge lors de notre entrée dans la salle. Les lieux se remplissent – timidement d’abord – suivi d’un gros flux d’arrivants, toutes tranches d’âges confondues. L’ambiance est décontractée et ça tourne plutôt bien au bar. Ce soir, un parfum de lavande vient se joindre à nous. Ca y est, le ton de la soirée est donné. La salle affiche complet : nous sommes à présent 200, on va pouvoir commencer!

Sur la scène, les lumières rouges s’éteignent progressivement pour laisser place peu à peu à une nouvelle ambiance, plongeant le public dans le noir. On vire au orange, comme pour un levé de soleil. Une couleur ayant pour signification : la joie, la créativité et l’optimisme, la soirée s’annonce   savoureuse pour nos tympans. Les artistes se placent, les lèvres se posent sur les cuivres, les doigts sur les cordes, deux mains sur un piano, d’autres sur une platine… la première percussion d’une baguette tombe sur une cymbale : c’est parti avec une intro musicale très jazzy pour se mettre dans le bain. Le public apprécie la première approche. C’est à présent au tour du chanteur, Vincent Pollet-Villard, de venir jouer des cordes vocales. Sa voix de crooner plonge les spectateurs dans un groove US,  New-Orleans avec une rythmique différente. La fraicheur dégagée des platines de « K20 » apporte une touche moderne au genre.

Les minutes passent, les musiques s’enchaînent, la chaleur monte et les gens se lâchent de plus en plus. La relation entre les artistes est complice : ça rigole, ça parle, ça se jette des regards, bref, ça s’amuse sur scène. Le public exulte et Vincent le chanteur le ressent. Il demande la participation de la salle en tapant des mains et les gens jouent le jeu en s’impliquant. Avec générosité , il fait rapprocher le public au pied de la scène pour partager un peu plus avec eux.

L’ambiance est là, et la symbiose s’installe entre le groupe et son public.
Fin du concert, les artistes font leur sortie, suivi d’un rappel! Le groupe remonte sur scène et renvoi du bois. C’est le moment de se quitter, un dernier remerciement, puis la salle se vide après cette soirée tonique. Plaisir partagé, on en ressort ravi et très heureux de l’avenir qui s’annonce pour Mixcity.