Deux facettes du jazz au Panno : Waterbabies…

: 28 mai 2014 | : Atelier des initiatives | : Atelier des initiatives

De Chloé Averty de l’atelier des initiatives

Vendredi 16 mai dans sa petite salle, le Pannonica proposait une double programmation : de Paloma à Waterbabies, d’une chanson jazzy lyrique à un jazz pointu, épuré, mais tissé d’hommage et de références.

Paloma
Pour la première partie, Chloé Cailleton, vocaliste issue du Conservatoire National Supérieur de Musique, s’est entourée de Léonardo Montan au piano et de Joan Eche Puig à la contrebasse pour proposer des chansons écrites en toutes les langues. Les orchestrations sont simples mais inventives, avec le recours à l’aspect percussif de chacun des instruments (les mains, les cordes du piano, la contrebasse) pour étayer des chansons essentiellement mélodiques. Un voyage agréable, mais qui manque encore un peu de punch, malgré quelques morceaux très réussis, comme celui qu’on retrouvera en écoute sur le site du Pannonica.

Waterbabies
Changement d’ambiance radical avec Waterbabies, un jeune duo piano/batterie. La formation est minimale mais propose une musique qui, bien que simple, est très travaillée. Le pianiste dédaigne le superbe piano à queue pour poser dessus un clavier qui lui permet de jouer avec les sonorités, non seulement celles de la musique mais aussi de leurs voix, qu’ils déforment pour leur donner différents aspects. Le tout est parfois très agréable, parfois plus pointu, évoquant au profane des morceaux entendus à la radio mais impossibles à retrouver au fond de sa mémoire…

Bref, de nouveaux des ambiances soignées et hors des sentiers battus au Panno.

Chloé Averty